Nos logiciels low-code mobiles de développement

Les logiciels "low-code" (faible nombre de lignes code) visent les "citizen developer", cet utilisateur métier, néophyte en codage qui va concevoir ses propres applications tout en respectant les standards établis par la DSI. Ils peuvent se focaliser sur les comportements métier, sans se soucier des comportements standards (qui restent toutefois à la portée de leurs modifications).
C’est l’assurance de déployer des applications en un temps record et d’accélérer le Time-to-Market. Une couverture fonctionnelle complète : de la modélisation à l’application mobile ! Nous allons voir comment KALIPSO STUDIO et TRACERPLUS peuvent être considérés comme logiciels de développement "low-code" pour mobiles.

Le low-code en général

"Mode de développement rapide, indépendant de la plate-forme cible, avec peu de ligne de code, fournissant des blocs modèles, en se concentrant sur le métier et le processus à traiter et pouvant s’interfacer avec d’autres systèmes" : telle pourrait être notre définition du low-code.

Hors du monde mobile, il existe trois pure players du low-code : Appian, OutSystems et Mendix aux côtés de Salesforce.

"Parfois appelé aPaaS, pour Application Plateform As a Service, ce type d’offre se compose d’une interface qui permet de définir visuellement les processus métiers et workflows associés, de connecteurs pour importer les jeux de données et, enfin, d’un gestionnaire du cycle de vie de l’application - qui va la suivre de sa conception à sa maintenance."

Le low-code pour mobile avec les logiciels de PRODUCTIVIX

On n’a pas vraiment de plateforme mais un logiciel intégré (TRACERPLUS ou KALIPSO STUDIO) qui permet de définir effectivement visuellement les connexions aux bases de données, les synchronisations de données avant et après les saisies, le graphique des écrans. L’avantage de nos solutions mode de licence "éternel" vis à vis d’un mode type "Saas" est qu’il ne faut pas d’abonnement pour conserver la version de développement d’origine : le logiciel est acquis dans tous nos cas, voire offert, gratuit sur TRACERPLUS, ce qui garanti à l’utilisateur la pérennité indépendante de l’éditeur de son investissement.
Par contre, si on souhaite évoluer avec les nouvelles fonctions des machines, il faut bien entendu souscrire aux fournitures d’évolutions annuelles.

Pour ce qui est de la partie gestionnaire de cycle de vie de l’application, seul le générateur d’applications mobiles KALIPSO STUDIO le possède avec une gestion des backups, des versions de l’application et de son simulateur intégré de fonctionnement.

Au niveau de l’indépendance de la plate-forme cible, nous y sommes totalement : aussi bien KALIPSO STUDIO que TRACERPLUS peuvent générer, à partir d’un même et unique développement, un exécutable sur des machines Android et iOS aussi bien que sur les anciennes machines Windows CE / Embedded par une simple demande.

Au niveau des interfaces avec les autres systèmes
Tout d’abord basiquement les échanges de fichiers et par bases de données : nos deux logiciels KALIPSO STUDIO & TRACERPLUS, possèdent leur logiciels (respectivement "MIS" et "TRACERPLUS CONNECT") pour passerelle (PC connecté en permanence au réseau de l’entreprise, appelé aussi "serveur middleware" ) qui permettent aux terminaux mobiles d’échanger, de synchroniser leurs données avec les systèmes de l’entreprise et ceci en mode "privé", c’est à dire en utilisant ses propres moyens de communication et non ceux du "cloud", ce qui augmente le niveau de sécurité.

La fourniture des logiciels middleware permet aussi à l’utilisateur un gain énorme de temps en développement des processus de synchronisation des bases entre elles (en mode offline surtout) qui restent complexes mais qui sortent donc de la préoccupation du développeur métier. Ils permettent de plus une intégration flexible de nouveaux terminaux au cours des besoins de l’entreprise.

Plus complexe, les "API" et échanges en mode Web, cloud public, accès aux API de Google Maps par exemple, sont des modes qui se développent et particulièrement utilisés dans le mode de l’IoT, et là aussi KALIPSO STUDIO a la possibilité de produire du code simplement et assisté pour faciliter à l’utilisateur l’accès à ses types de communications.

Store d’applications modèles :
dans nos deux cas, les éditeurs et les partenaires autour, dont Productivix, produisent des applications types par métier et par fonctions complexes, qui permettent au débutant de se former et d’aller encore plus vite en utilisant ces modèles pour développer ses propres applications.

La limite avec le "no-code" est un peu franchie sur TRACERPLUS qui se voulait au départ purement graphique par des glisser-déposer et des cases à cocher ; il a toutefois évolué en version 9 pour permettre l’insertion de logique de traitement afin de donner un accès à des fonctions métier plus complexes.

En conclusion, on peut bien considérer que nos deux logiciels KALIPSO STUDIO & TRACERPLUS sont des logiciels low-code pour applications mobiles !