Les termes et étapes de notre méthode d’installation Mise au point de solutions mobiles sur toute l’Europe

1 |

Afin que vous compreniez mieux nos avantages et le déroulement du projet d’application mobile que vous envisagez avec nous, nous allons vous décrire ici pourquoi le développement à distance est aussi bien qu’un développement sur site et quels sont les termes du métier employés.
Ceci intervient dans le cas où le développement de l’application nous est confiée.

Le client comme le développeur ont besoin de réflexion entre échanges pour mettre au point la meilleure solution : la présence sur site est en majorité une perte de temps pour les deux.
Notre méthode se situe entre les méthodes classiques de gestion de projet et la méthode Agile.

Notre méthode de développement à distance est éprouvée et comporte des étapes rigoureuses et formalisées d’avancement.

Les avantages de notre méthode de développement d’applications mobiles pour le client :

  1. Analyse très formalisée : c’est déjà difficile d’obtenir ce que l’on croit être compris, alors on passe suffisamment de temps avec nos clients pour s’assurer que l’on parle de la même chose ; On a même réalisé pour nos futurs clients un modèle de cahier des charges à remplir (Le cahier des charges dans notre démarche projet)
  2. il fait l’économie du temps et des frais que nous perdons d’habitude en déplacements,
  3. Les nombreux échanges lui donnent le temps de réfléchir à ses évolutions et modifications de ses procédures et outils informatiques en interne, au final un document synthétise le contenu de sa demande, les fichiers d’entrée et modifiés sont définis,
  4. Nous lui donnons l’occasion de voir fonctionner en ligne son développement, de se prononcer sur sa validité ou ses modifications,
  5. Nous lui donnons la possibilité de tester chez lui sur une machine, en lien avec ses fichiers ou bases, la version développée,
  6. Le client voit progressivement la solution mobile prendre forme chez lui et prend conscience des conséquences sur son organisation et ses équipes,
  7. Ses dépenses sont progressives avec l’avancement du projet : les commandes de terminaux sont même réalisées au dernier moment,
  8. Ses terminaux arrivent pré-installés et paramétrés : il n’a plus qu’à entrer son code de réseau,
  9. Nous pouvons prendre le contrôle, sous l’accord et présence du client, de sa passerelle et de ses terminaux pour lui assurer du support à distance,
  10. Il peut demander une mise à jour pour des corrections mineures d’ergonomie et il a les moyens d’installer les mises à jour sur ses terminaux.

C’est un mix entre les méthodes classiques de gestion de projets et la méthode Agile.

Les termes employés, étapes de développement et de mise au point logiciels embarqués

  1. La POC  : "Une preuve de concept (de l’anglais : proof of concept) ou démonstration de faisabilité, est une réalisation expérimentale concrète et préliminaire, courte ou incomplète, illustrant une certaine méthode ou idée afin d’en démontrer la faisabilité" (Wikipédia Sept 2018). Elle n’est pas forcément employée dans tous les projets, mais seulement si il y a incertitude d’assemblage entre des technologies éloignées ou compliquées.
    C’est une sorte de pré-étude, de recherche et vise à mettre au point les divers éléments assemblés afin d’en assurer la communication ou en tester les limites ou fonctionnalités ou de former le client à visualiser l’emploi de cette technologie inconnue pour lui. Phase facturée mais sans bénéfices, sans validation préalable du client, elle est destinée à être ni exploitée, ni durer dans le temps et n’est en aucune manière un transfert de licence, (elle n’a pas de fonctions de mise à jour, de protections et est limitée). Cette phase ne dispense pas des phases suivantes mais les facilite : meilleure compréhension et projection du client dans l’application future, réutilisation d’une partie du code et donc prix de réalisation plus bas.
  2. l’analyse et cahier des charges : phase de définition écrite de la solution qui explique de manière complète, détaillée ce que souhaite le client, comment doit marcher la solution, son contexte, ses moyens et interfaces avec les autres systèmes (entrées et sorties de données, impressions) et détermine les limites d’emploi de la solution mobile future. Les pré-analyses ou cahier des charges du client sont étudiées mais reprises car incomplètes. Phase qui se termine par la production par notre société d’un cahier des charges de la version "1" Le cahier des charges dans notre démarche projet à valider impérativement par le client qui est déterminante pour les étapes suivantes, les litiges ou discussions futures éventuels ; le devis final peut être modifié à l’issue de cette validation.
  3. Version  : toute modification à partir de cette validation du cahier des charges demandera nouvelle soumission et validation de cahier des charges avec augmentation du N° de version en fonction du caractère mineur ou majeur, facturation en fonction du niveau de modification et du moment dans le développement de cette modification ;
  4. La maquette logicielle : Projet plus ou moins poussé pour définir la conception graphique, la structure d’un logiciel en relation avec l’analyse : Phase facturée, elle n’est pas destinée à être exploitée ni durer dans le temps, elle est nécessaire, ainsi que la validation client avant la phase de développement finale.
  5. développement version finale : Phase d’intégration avec les interfaces automatisées client telles que définies en analyse, protections et licences, méthodes d’updates. Livrée avec des licences provisoires à cause du caractère embarqué des logiciels.
  6. L’acceptation, ou "recette" détermine le point de départ de l’exploitation, de la facturation et la confirmation de validité des licences.

L’avantage d’outils de RAD (développement rapide) du type TRACERPLUS qui modifient cette démarche qui peut paraitre longue.

Dans les cas techniquement, généralement de petits projets, où c’est possible d’employer Tracerplus (Concevoir Agile avec TRACERPLUS PRO), ces étapes ne sont pas employées et l’outil permet à l’utilisateur avec du support de faire des itérations lui-même quand il veut en fonction de ses modifications de souhaits sans entrer dans ce formalisme.

Nos couvrons avec ces méthodes toute l’Europe en langue française / anglaise et allemande.
N’hésitez pas à nous demander des informations !